Content: FAQ Solaire

Questions fréquentes: énergie solaire & centrales solaires

Qu’est-ce que l’énergie solaire?
Par énergie solaire, on entend l’énergie du rayonnement solaire qui peut être utilisée sur le plan technique sous forme de courant électrique, de chaleur ou d’énergie chimique.

Le rayonnement solaire est le rayonnement électromagnétique que le soleil génère à sa surface du fait de sa température d’env. 5 500 °C; cette température élevée est générée par la fusion nucléaire dans l’intérieur du soleil (la nucléosynthèse stellaire).

L’énergie solaire peut être utilisée soit directement (p.ex. avec la photovoltaïque ou les capteurs solaires) soit indirectement (p.ex. au moyen d’une centrale hydroélectrique, d’une centrale éolienne et sous forme de biomasse).                                

Quel toit convient à une installation solaire?
Pour savoir si la surface d’un toit convient à l’utilisation de l’énergie solaire, il faut considérer les toits au cas par cas. La Ville de Bienne dispose de ce que l’on appelle un cadastre solaire, qui indique le potentiel des toits en couleur. Les catégories de classification des toits sont les suivantes: Très bon, Bon, Suffisant, Approprié sous condition et Non approprié.

Vérifiez l’état du toit
Avant de monter une installation solaire sur votre toit, nous vous recommandons de vérifier si votre toit a besoin de réparations. Assurez l’accès à votre toit pour permettre d’éventuelles réparations. Si le toit doit être réparé, vous pouvez envisager d’intégrer les modules photovoltaïques directement dans le toit (à la place des tuiles). Le type de revêtement de votre toit n’a pas d’importance pour le montage des installations solaires. Une fois que l’installation est montée, vous pouvez l’utiliser pendant 20 à 30 ans. Votre toit devra alors faire l’objet d’une maintenance plus fréquente.

Vérifiez la statique du toit
Votre toit doit pouvoir supporter la charge de l’installation solaire ainsi que les charges de vent et de neige. Informez-vous auprès d’un spécialiste (installateur solaire, couvreur, Département des travaux publics et autres) sur les charges de vent et de neige dans votre région.

Quelle doit être la taille de mon installation?
Si vous souhaitez produire du courant:
En Suisse, la consommation moyenne de courant pour un ménage de quatre personnes est de 4 500 kWh par an. Si vous désirez produire vous-même ce courant avec une installation photovoltaïque, vous avez besoin d’une installation d’approximativement 5 kWp; celle-ci requiert quant à elle environ 50 m2 de surface libre en toiture (environ 110 m2 sur un toit plat en raison de l’écart entre les rangées de panneaux).

Si vous souhaitez produire de l’eau chaude:
En Suisse, les besoins en eau chaude pour une personne sont en moyenne de 40 à 50 litres par jour. Par conséquent, la surface de capteurs par personne doit être de 1,2 à 1,3 m2 pour les capteurs plans et de 0,8 à 1 m2 pour les capteurs à tubes sous vide. Un ménage de quatre personnes nécessite environ 4 à 6 mètres carrés de surface de capteurs.

Lorsqu’elle est dimensionnée et adaptée de manière optimale, l’installation solaire peut généralement couvrir entièrement les besoins en eau chaude de ce ménage en dehors de la période de chauffage.

Les capteurs solaires permettent d’économiser en moyenne chaque année près de 60 % de l’énergie nécessaire à chauffer l’eau. Chaque m2 de surface de capteur permet d’économiser chaque année env. 30 litres de mazout. La mémoire tampon, qui peut stocker la chaleur pendant quelques jours, doit être d’environ 50 à 80 litres par m2 de surface de capteur. Pour un ménage de quatre personnes, cela correspond à un total d’environ 300 litres.

L’installation solaire doit-elle également servir d’appoint de chauffage?
Si tel est le cas, il faut prévoir un chauffe-eau combiné d’environ 700 litres pour une surface de capteur de 10 m2.

Quels sont les frais pour moi?
Si vous souhaitez produire du courant:
Une installation photovoltaïque de 50 m2 pour la production de courant coûte, en fonction du type de montage, environ

Montage sur le toit:                                                                 CHF 19 000
Montage intégré dans le toit (à la place des tuiles):   CHF 22 500
Montage sur toit plat:                                                             CHF 20 000
Façade:                                                                                        CHF 30 000

Si vous souhaitez produire de l’eau chaude:
Une installation solaire de 6 m2 pour la préparation d’eau chaude est équipée d’un réservoir de stockage de 500 litres. Le système coûte entre CHF 8 000 et 12 000. A cela s’ajoutent des frais de montage de CHF 4 000 au maximum. Profitez

Combien de temps me faut-il pour amortir l’installation photovoltaïque?
Si vous produisez du courant:
Le courant produit par votre installation solaire et que vous consommez vous-même vous économise l’achat d’électricité conventionnelle du réseau. Plus les prix de l’électricité augmenteront dans le futur, plus la rentabilité de votre installation photovoltaïque sera meilleure.

Lorsqu’on peut consommer soi-même un tiers (33 %) du rendement annuel de courant, la réinjection (vente à des fournisseurs régionaux) permet de réaliser des économies et un rendement annuels. Ces rendements permettent d’amortir l’installation en 25 ans. Lorsqu’il est possible d’augmenter la consommation propre à 66 %, l’installation est déjà amortie au bout de 18 ans (estimation basée sur les tarifs / coûts d’ESB en 2015).

Si vous produisez de l’eau chaude:
Une installation de thermie solaire aux dimensions optimales économise environ 60 % des frais annuels pour la préparation d’eau chaude et 15 % des frais de chauffage. Dans les nouveaux bâtiments bien isolés, les économies peuvent être nettement plus élevées (près de 30 %). Notez que le montant des économies dépend fortement du nombre de personnes dans le ménage. Si les enfants déménagent pendant la longue durée de vie d’une installation de thermie solaire, le montant des économies baisse considérablement.

Une installation solaire thermique pour la préparation d’eau chaude nécessite plus de temps pour être amortie en raison des frais plus élevés. Une installation de capteurs plans a besoin d’au moins 8 ans, une installation de capteurs à tubes sous vide environ 14 ans. Une fois la durée d’amortissement écoulée, une installation solaire thermique produit pour ainsi dire gratuitement de la chaleur.

D’un point de vue écologique, l’amortissement énergétique joue un rôle important. Il définit le moment à partir duquel une installation solaire thermique produit plus d’énergie que sa production n’en a nécessité auparavant. L’énergie pour le transport, les charges d’exploitation et l’élimination des composants photovoltaïques sont pris en compte ici.

Dans le cas des installations solaires thermiques pour chauffer l’eau potable, l’amortissement énergétique dure 1,5 ans et, dans le cas des installations combinées de préparation d’eau chaude et d’appoint de chauffage, il dure 2 à 4 ans.

Dans quelle mesure l’énergie solaire est-elle effectivement écologique?
Si vous produisez du courant:
Le courant solaire n’est pas neutre sur le plan climatique, mais il est quand même respectueux de l’environnement.

Il n’est pas neutre sur le plan climatique car du courant est utilisé pendant toute la «vie» de l’installation photovoltaïque (fabrication des cellules solaires, des modules, des systèmes de montage, des onduleurs, etc.). En fonction du courant mixte utilisé et de sa part en électricité produite à partir du charbon et des centrales électriques au gaz, le courant consommé est lié à une quantité plus ou moins importante d’émissions de gaz à effet de serre. De plus, des carburants fossiles sont utilisés dans la production du silicium et du verre, ce qui génère des émissions directes de dioxyde de carbone.

L’énergie solaire est quand même respectueuse de l’environnement car la construction d’installations photovoltaïques et la consommation de courant solaire réduisent la production d’électricité provenant des centrales au charbon et au gaz ainsi que des centrales nucléaires.

Un développement des installations photovoltaïques peut contribuer à réduire l’influence de la production de courant sur l’environnement. Le courant solaire permet en particulier de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les déchets radioactifs.

Si vous produisez de l’eau chaude:
Les systèmes de capteurs solaires ne causent aucune émission directe pendant l’exploitation et réduisent nettement les émissions de CO2 et de poussières fines comparé aux systèmes de chauffage conventionnels. Après quelques années d’exploitation déjà, un capteur a alimenté un chauffage avec la même quantité d’énergie que celle qui a été nécessaire à sa production, etc.

Comment puis-je utiliser l’énergie produite?
Si vous produisez du courant:
L’utilisation la plus rentable est de consommer soi-même le courant produit par l’installation photovoltaïque. Au lieu de l’injecter dans le réseau d’électricité public et de le prélever à nouveau plus tard du réseau (achat), vous pouvez utiliser quasiment gratuitement l’énergie que vous avez vous-même produite. C’est plus économique et la perte d’énergie due au transport est minimisée.

Lorsque la production propre génère un surplus d’énergie, ESB est tenu d’acheter ce surplus (cet achat est appelé rétribution du courant injecté). Le niveau de rétribution de cette énergie diffère selon les cas.

Tarifs actuels pour le rachat par ESB
Possibilités de RPC

Le maître d’ouvrage/propriétaire décide quel emploi ou mode de rétribution convient à son installation.

Lorsque la quantité d’énergie produite est insuffisante, ESB intervient automatiquement comme fournisseur d’énergie. L’énergie achetée vous est facturée aux tarifs actuels en vigueur.

Nouveau:
des communautés de consommation propre peuvent être formées à partir de 2015. ESB soutient cette forme de consommation propre.

Puis-je déduire des impôts les coûts d’une installation solaire?
Coûts d’investissement et coûts de maintenance
Les coûts d’investissement pour une installation solaire sont des dépenses génératrices de plus-value. Les règles fiscales prévoient cependant que des investissements qui contribuent à l’utilisation d’énergies renouvelables sont considérés comme des coûts de maintenance et peuvent donc être déduits des impôts. L’autorisation de déduction ne se réfère cependant qu’au montage des installations sur des bâtiments existants.

Rétribution du courant injecté
La rétribution du courant injecté doit être déclarée comme revenu provenant de biens immobiliers. Cela vaut également dans les cas où il n’a pas (encore) été possible de convenir d’une rétribution à prix coûtant du courant injecté.

Quelles sont les mesures de maintenance d’une installation solaire?
Si vous produisez du courant:
Les modules solaires sont d’abord soumis à un contrôle visuel. L’installation photovoltaïque est contrôlée d’une part pour repérer les saletés et les ombres de surface, d’autre part pour vérifier que son état est intact. Un bris de verre peut par exemple affecter la fonction électrique du module solaire.
Lorsque cela est possible, il est également recommandé de contrôler la sous-construction du générateur solaire pour repérer les dommages de rupture au niveau de la couverture du toit. Ceux-ci se produisent en priorité aux endroits où reposent les crochets de couvreur.

Les profils de couverture des supports de modules fixés avec des vis à tôle sont contrôlés après un hiver très neigeux afin de s’assurer de leur bonne assise.
Il est également important de contrôler le témoin lumineux de l’état de service de l’onduleur.

Lors de l’utilisation d’un distributeur solaire qui collecte parallèlement le courant de plusieurs rangées de capteurs solaires, il faut contrôler les parties extérieures du châssis ainsi que les chemins de câbles.
Il faut également contrôler la bonne assise de toutes les connexions électroniques, notamment côté tension continue. Des assemblages ou vis de serrage peuvent se dévisser et entraîner des résistances de contact accrues.

Les installations solaires montées dans les règles de l’art sont équipées de dériveurs de surtension qui protègent les onduleurs contre la foudre. Côté courant alternatif, il se peut notamment que des dériveurs de surtension montés dans l’armoire du compteur soient défectueux s’ils ont déjà été sollicités plusieurs fois. Leur état peut être contrôlé visuellement.

Tous les travaux relatifs à la maintenance peuvent être gérés dans le cadre d’un contrat de maintenance. Les installateurs solaires ou ESB proposent des contrats de maintenance à ce effet.

Si vous produisez de l’eau chaude:
Les modules solaires sont d’abord soumis à un contrôle visuel. Le maître d’ouvrage/propriétaire peut effectuer lui-même ce contrôle visuel et, ce faisant, s’orienter sur le protocole de remise ainsi que les données de l’installation. Nous recommandons d’effectuer un contrôle de l’installation tous les deux ans.

Une maintenance professionnelle doit être effectuée tous les cinq ans (par une entreprise spécialisée). Elle peut avoir lieu à n’importe quel moment de l’année. Effectuer la maintenance juste avant l’hiver est judicieux lorsqu’il existe des doutes concernant la résistance au gel du fluide caloporteur et qu’il n’est pas possible de procéder en hiver à un contrôle des capteurs sur le toit en raison du risque d’accident. Les installations de capteurs à tubes sous vide sont la seule exception car on peut reconnaître des tubes défectueux suite à la fonte de neige.

La maintenance (contrôle visuel, vérification du fonctionnement et mesures) englobe sept sous-ensembles de construction.

Liens d’informations utiles sur le thème
Swissgrid (www.swissgrid.ch)
Swisssolar (www.swissolar.ch)
Plateforme Solaire Seeland (www.solarplattformseeland.ch)
Suisse Energie (www.suisseenergie.ch)