Content: Astuces pour faire des économies d'énergie

Astuces pour faire des économies d'énergie

Voudriez-vous améliorer l'efficacité d'énergie dans votre entreprise et savoir plus comment économiser l'énergie? Voici vous trouverez des astuces pour économiser de l'énergie.

Icon Astuces pour économiser de l'énergie (735,4 Kio) Icon Extra 02/2015 (1,7 Mio)

 

 

Partenaires plein d'énergie
Série testimoniale

L. Klein SA : Une entreprise de stockage à l’esprit écologique

Une entreprise de stockage à l’esprit écologique

La société L. Klein SA se caractérise par son approche entièrement écologique: elle achète du courant «Biel-Bienne» d’ESB certifié «naturemade star», possède une installation de photovoltaïque sur le toit, consomme toujours son propre courant solaire, le stocke, s’en sert pour ravitailler les véhicules électriques de l’entreprise, utilise l’eau de pluie et se chauffe au bois ou au biogaz. Une entreprise exemplaire, qui a un impact important.

Les eaux calmes sont les plus profondes – cette devise correspond bien à la société L. Klein SA. L’entreprise familiale biennoise s’est développée au cours des dernières décennies, passant du statut de fournisseur régional à celui d’une entreprise agissant à l’échelle internationale. Elle stocke près de 1 800 tonnes d’aciers et de métaux et opère avec succès dans ce domaine. La nouvelle annexe au Chemin du Longchamp attire l’attention par son esthétique simple mais de haute qualité. Et elle est quasiment imbattable en matière de durabilité.

LKleinAg01.jpg

En 2015/2016, les directeurs Philippe et Olivier Schiess ont misé sur le bois pour construire l’annexe et ont privilégié l’utilisation de bois aussi régionaux que possible. Les murs intérieurs sont recouverts en partie d’argile. L’entreprise familiale fondée en 1946 n’achète plus beaucoup de courant décentralisé car elle produit et stocke son propre courant grâce à une installation photovoltaïque installée sur le toit. La batterie lithium phosphate de fer est installée dans un local en sous-sol et possède une capacité de stockage de 100 kWh – un accroissement de la capacité à 200 kWh est prévu pour très bientôt. Lorsque son propre courant solaire ne suffit pas, la société L. Klein SA le complète avec du courant écologique biennois (produit d’électricité «Biel-Bienne») d’ESB. Celui-ci est produit par des installations photovoltaïques biennoises et à la centrale électrique des Gorges du Taubenloch. «Nous considérons naturel d’acheter du courant écologique; nous sommes prêts à payer un peu plus dans ce but», souligne Philippe Schiess. Le chauffage est assuré par une chaudière à bois et, pendant la période de transition, avec une installation de cogénération qui produit de la chaleur et du courant. Cette dernière fonctionne au biogaz. Une citerne d’une capacité de 100 m3 pour l’eau de pluie est également disponible; elle permet de rincer les toilettes, de laver les vêtements de travail des collaborateurs et d’arroser les espaces verts.

La flotte de véhicules de l’entreprise est composée en grande partie de véhicules électriques, comme les chariots élévateurs dans la zone de stockage construite et agrandie. «Nous prévoyons maintenant l’installation de trois bornes de recharge électriques sur le parvis de notre entreprise, dévoile Philippe Schiess, qui est visiblement fier de cet engagement impressionnant.

LKleinAg03.jpg

Le souci de l’environnement et des générations futures est profondément ancré dans la Famille Schiess. Philippe Schiess: «Mon père se préoccupait déjà de la durabilité et du respect de l’environnement. Nous avons grandi avec ces valeurs, nous n’en connaissons pas d’autres, et j’en suis très reconnaissant.» Il est important que des personnes assument le rôle de pionnier et que le changement s’amorce petit à petit.

Concurrentielle malgré une approche durable

La société L. Klein SA prouve que la gestion durable d’une entreprise n’entraîne aucun désavantage concurrentiel. Elle affronte facilement la concurrence; elle convainc par sa qualité suisse et exporte 40 % de ses aciers spéciaux dans les pays de l’UE ainsi que dans toutes les nations industrialisées. Au cours des dix dernières années, l’entreprise a doublé son stock, ce qui lui permet de servir encore mieux et plus rapidement ses clients. Les barres rondes composées de divers alliages d’acier, de laiton ou de titane – dans des dimensions généralement minces – sont transformées en pièces de précision, entre autres pour les secteurs de l’automobile, de la technique médicale et de l’horlogerie.

A propos de l'entreprise

La société L. Klein SA a été fondée en 1946 à Bienne et fait partie de Schiess Holding SA.
L’entreprise est stockiste et négociant d’aciers et de métaux. Près de 50 qualités de matériaux sont disponibles en stock, plus de 3 700 articles ou 1 800 tonnes de matériaux. Les 15 collaborateurs traitent près de 1 200 commandes par mois.
L’entreprise est dirigée par les frères Olivier et Philippe Schiess.

L.Klein SA

LKleinAg02.jpg

FuniCar: Aborder l’avenir avec e-Power

Aborder l’avenir avec e-Power

Elles attirent de plus en plus l’attention dans la circulation routière: les voitures particulières avec un système de propulsion électrique. Un bus scolaire électrique avec sept places assises est même en service depuis quelques mois à Bienne. La société de transport biennoise FuniCar, qui connaît depuis des années le potentiel des énergies renouvelables et qui croit au système de propulsion électrique pour l’avenir, n’est pas peu fière d’être à l’origine de cette initiative.

L’essence et le diesel font partie du passé – FuniCar considère que les moteurs électriques sont l’avenir des modes de propulsion motorisés. L’entreprise de transport biennoise fondée il y a 58 ans reconnaît le grand potentiel des systèmes de propulsion électriques, dont elle équipe en continu sa propre flotte de 40 véhicules. Un bus scolaire Nissan e-NV 200 avec sept places assises est actuellement en service chez FuniCar. Non seulement les voitures particulières roulent à l’électricité mais également les minibus, ce qui n’a rien d’évident. Les bus consomment en effet plus d‘énergie que l’autonomie offerte par les batteries. Celle-ci suffit seulement pour les minibus comme celui de FuniCar. «Notre bus Nissan a une autonomie de 120 kilomètres. L’autonomie baisse déjà beaucoup pendant les saisons froides et les trajets en montagne», indique Peter Moser. Les trajets scolaires n’ont donc lieu «que» dans le Seeland biennois et le Jura bernois: à bord des écoliers jeunes et plus âgés.

Peter Moser se réjouit déjà à l’idée que des véhicules électriques circulent un jour en grand nombre sur nos routes. Malheureusement, les coûts de production des batteries sont encore élevés. Des aspects positifs sont la baisse continue de ces coûts, le développement du réseau de stations-service électriques et, en conséquence, l’augmentation sensible de l’intérêt de la population. Peter Moser conservera à l’avenir sa passion pour les systèmes de propulsion électriques: «Je mise entièrement sur les moteurs électriques, je teste depuis 2012 tous les nouveaux véhicules électriques et je recherche le meilleur sur le plan économique et écologique», explique-t-il. Sa voiture privée est une Opel Ampera et il attend la commercialisation de la nouvelle Opel Ampera-e, qui est prévue pour bientôt.

Il importe également à Moser que les véhicules électriques soient ravitaillés avec un courant écologique propre. Depuis 2012, FuniCar est propriétaire d’une station murale de recharge rapide (raccordée à une prise de courant ordinaire), qu’elle utilise pour recharger ses véhicules électriques. Elle achète à cet effet le produit d’électricité durable Biel/Bienne d’ESB; il s’agit d’un courant produit avec des installations photovoltaïques sur les toits de Bienne ainsi que dans les Gorges du Taubenloch. Peter Moser: «Il ne faut pas faire les choses à moitié. Je veux être un bon exemple pour notre entreprise ainsi que pour la population et je suis fier de l’engagement de FuniCar.»

Moser_Peter_Funicar.jpg

A propos de l’entreprise

L’entreprise FuniCar, dont le siège est à Bienne, propose des prestations de transport avec un parc de véhicules ultra-moderne dans les domaines des transports publics, des transports scolaires et des voyages en car. L’entreprise est connue pour son engagement dans la protection de l’environnement ainsi que pour son recours aux énergies renouvelables. Depuis l’été 2016, FuniCar appartient au groupe Eurobus, qui est certifié ISO 14001.

L’entreprise a acquis son premier camion équipé d’un moteur au gaz naturel en 1996. Elle a ensuite acquis en continu d’autres véhicules avec des moteurs au gaz naturel. Pendant l’Expo.02, FuniCar a même fabriqué son propre carburant en transformant du gaz d’épuration à des fins de propulsion. L’acquisition d’une Opel Ampera en 2012 a été la première étape dans le domaine de la mobilité électrique. Depuis l’automne 2016, le Nissan e-NV 200 est le premier bus scolaire avec système de propulsion électrique quotidiennement en service.

FuniCar emploie près de 55 personnes et possède une flotte de 40 véhicules.

FuniCar site web

Centre de radio-oncologie de Bienne: Du courant écologique naturellement!

Du courant écologique naturellement!

Pourquoi ne devrions-nous pas utiliser du courant écologique? C’est la question que s’est posé le Dr. med. Karl Thomas Beer, médecin en chef et président de la direction du Centre de radio-oncologie de Bienne. Le Centre de radio-oncologie est prospère sur le plan économique et n’est heureusement pas dépendant d’électricité mixte moins chère. C’est la raison pour laquelle les médecins se battent depuis 2014 contre les tumeurs avec un courant originaire à 100 % des Gorges du Taubenloch.

Rien ne fonctionne sans courant, encore moins l’exploitation d’un centre de radio-oncologie. Là où les appareils de radiothérapie, les moniteurs et l’infrastructure fonctionnent 24 h/24, des quantités importantes de courant sont consommées. Les économies de courant sont plutôt difficiles dans une entreprise récente telle que le Centre de radio-oncologie (année de construction 2005). Il est donc d’autant plus important pour la direction que le courant consommé provienne d’une production aussi durable et régionale que possible. «Tant que le Centre de radio-oncologie sera capable de financer les frais supplémentaires sur le plan économique, nous achèterons du courant écologique produit à 100 % dans les Gorges du Taubenloch à Bienne», explique Beer. L’entreprise assume volontiers sa part de responsabilité pour l’homme et l’environnement et fournit, par l’achat de courant écologique, une contribution essentielle à la promotion d’une production de courant durable. Le courant des Gorges du Taubenloch est entièrement produit à partir de la force hydraulique biennoise et porte de plus le label «naturemade star».

Le Centre de radio-oncologie n’achète pas du courant écologique depuis ses débuts. Achevé et mis en service en 2005, il est passé à un produit d’électricité durable en 2014. Au cours d’entretiens de conseil, la direction a rapidement remarqué qu’ESB était le bon partenaire: elle apprécie le contact direct avec le conseiller client ESB compétent. Ce dernier a été capable de montrer clairement la structure du prix du courant écologique et les projets environnementaux encouragés grâce aux taxes supplémentaires. La direction apprécie également la régionalité du produit.

La régionalité a déjà joué un grand rôle lors de la création du Centre de radio-oncologie. Avant que celui-ci ne voie le jour, les patients devaient entreprendre un voyage compliqué vers Berne, la Chaux-de-Fonds ou Bâle pour suivre une radiothérapie; les équipes de médecins traitants ne pouvaient échanger leurs informations que dans des conditions difficiles. Cela a changé en 2005 lorsque, sur une initiative régionale (Clinique des Tilleuls, Centre hospitalier Bienne et Hôpital du Jura Bernois) – et avec la participation de l’Hôpital de l’Île – le projet de construction a été lancé. Le Centre de radio-oncologie a été bâti en seulement un an et demi et a effectué la première radiothérapie en 2005.

À propos de l’entreprise

Le Centre de radio-oncologie Bienne existe depuis 2005. Il propose au moyen de la radiothérapie une des principales méthodes de thérapie pour le traitement des tumeurs. Cette thérapie permet de guérir de nombreuses maladies cancéreuses ou de ralentir leur évolution et d’améliorer la qualité de vie des patients. Le traitement du cancer est effectué par des spécialistes de la chirurgie tumorale, en étroite collaboration avec des internistes exerçant dans le domaine de l’oncologie et des radiothérapeutes. Pour traiter une tumeur en préservant les tissus sains, il faut diviser la radiothérapie en 20 à 40 sessions individuelles. Plus de 450 patients sont traités chaque année. Le Centre de radio-oncologie a été fondé sous forme de société par actions sous l’égide de la Clinique des Tilleuls, du Centre hospitalier de Bienne, de l’Hôpital du Jura bernois et de l’Hôpital de l’Île. Outre ces actionnaires institutionnels, de nombreuses personnes et entreprises privées de la région ont pu être ralliées à la souscription d’actions du Centre de radio-oncologie

Ziegelwerke Lauper AG – Passage du mazout au gaz naturel

Prête pour l’avenir avec le gaz naturel

De février à octobre, la production de briques de la société Ziegelwerke Lauper AG, une entreprise de la FBB Holding AG, tourne à plein régime à Perles. Pendant cette période, des préséchoirs et des fours fonctionnent à pleine puissance et augmentent la consommation d’énergie. Il est donc important pour la direction de la société que cette énergie soit aussi durable et respectueuse de l’environnement que possible. C’est la raison pour laquelle l’entreprise a profité de sa complète rénovation pour passer en 2012 du mazout au gaz naturel. ESB s’est tenu à ses côtés pour la conseiller et la guider. L’histoire d’un succès.

Le passage du mazout au gaz naturel de la société de fabrication de briques à Perles est un coup de chance. Hans-Ueli Gubler, le président du conseil d’administration de la FBB-Holding AG, a toujours été un partisan du gaz naturel; des entreprises partenaires du holding – d’autres briqueteries et en particulier les usines de fabrication d’asphalte – produisent déjà depuis des années avec du gaz naturel. En 2012, Hans-Ueli Gubler a demandé sans engagement à ESB s’il était possible de raccorder le site de la Ziegelwerken Lauper AG au conduit d’approvisionnement en gaz. C’était heureusement le cas puisqu’il existait un conduit de transport entre Bienne et Granges (avec une pression de 6 bar), auquel la société pouvait être raccordée.

IMG_1870.JPG

Il était clair pour tous les participants que ce changement serait une entreprise de grande envergure. Hans-Ueli Gubler a donc confié la direction du projet à ESB – et ne l’a pas regretté. La remise de la nouvelle station de gaz a eu lieu en septembre 2012. À peine quatre années plus tard, Hans-Ueli Gubler est toujours convaincu par le gaz naturel et certain d’avoir pris la bonne décision et d’avoir investi au bon endroit: «Nous avons considérablement réduit les émissions de CO2 en passant du mazout au gaz naturel, nous remplissons ainsi la convention d’objectif volontaire avec la Confédération et encourageons un transport de l’énergie plus respectueux de l’environnement. Ce qui est décisif à mes yeux, c’est que la chauffe et l’extinction des fours sont plus rapides et nécessitent moins de kilowattheures. Nous produisons ainsi de manière plus économique et nous restons concurrentiels.» L’entrepreneur mise sur le bon sens et la durabilité, une approche qui justifie un coût parce qu’elle en vaut la peine à long terme.

IMG_1865.JPG

La société Ziegelwerke Lauper AG est l’un des plus grands clients consommateurs de gaz d’ESB. La concurrence le sait aussi et Hans-Ueli Gubler reçoit régulièrement des offres attrayantes. Mais il ne voit actuellement aucune raison de changer de fournisseur: «Si le rapport qualité-prix est bon, la FBB AG est fidèle et entretient le lien local.» L’entreprise apprécie chez ESB le suivi exemplaire de la clientèle, le conseil compétent, la présence rapide ainsi que l’approche durable.

À propos de l’entreprise

La société Ziegelwerke Lauper AG à Perles a un passé mouvementé. Fondée en 1906 par Fritz Lauper senior et développée pour devenir une entreprise industrielle de production de briques, elle se heurte à des difficultés économiques entre les deux guerres mondiales. La branche de la construction connaît ensuite un essor – jusqu’à l’arrivée de la prochaine crise (crise du pétrole, importations, luttes entre cartels) dans les années 1980. Au cours des années 1990, l’entreprise connaît une stagnation sur le plan économique. En 1998, la production de briques est brièvement arrêtée avant que la FBB Holding AG n’achète l’entreprise le 7 décembre 1998. Hans-Ueli Gubler de Hinwil (ZH) devient alors le nouveau propriétaire. Deux mois plus tard, la production reprend avec huit employés et s’est stabilisée en 2016 à quatre employés. En 2012, la FBB AG a entièrement rénové les installations de l’entreprise à Perles, faisant de cette dernière l’une des briqueteries les plus modernes de toute la Suisse.

netrics hosting AG & in4U AG: énergies renouvelables & efficacité énergétique

Assumer sa part de responsabilité pour les clients et l’environnement

Miser sur la durabilité tout en restant concurrentiel au niveau des prix – est-ce possible? Oui, comme le montre l’exemple de la société netrics hosting ag de Bienne, le fournisseur de solutions IT individuelles pour les entreprises, les intégrateurs systèmes et les fabricants de logiciels. netrics exploite quatre centres de calcul en commun avec in4U et mise sur le courant écologique et l’efficacité énergétique avec le soutien d’ESB.

Quatre centres de calcul (2 à Bienne et 2 à Lyss) avec un grand nombre de serveurs protègent les données sensibles des clients de netrics/in4U. Les serveurs forment l’épine dorsale de nombreuses applications Internet et solutions CLOUD allant du simple service de messagerie à la plateforme complexe de commerce électronique. La sécurité est ici la première priorité. Outre la sécurité physique, une attention particulière est également accordée au refroidissement des centres de calcul. Les serveurs transportent en quelques centièmes de secondes de grandes quantités de données, ce qui les chauffe. Sans système de refroidissement, la température ambiante grimperait très vite à 50 degrés et endommagerait les appareils. Il y aurait alors un risque de perte de données et même un risque d’incendie.
IMG_1852.JPGArmoirs de serveurs à Lyss

L’exploitation et le refroidissement de quatre centres de calcul nécessitent beaucoup d’électricité et sont très onéreux. Malgré la lutte des prix, l’entreprise d’informatique refuse (con)sciemment l’électricité nucléaire. «Nous assumons notre part de responsabilité pour l’environnement. Sur notre site à Bienne, nous achetons du courant produit à 100% par la centrale hydroélectrique locale de Hagneck ainsi que du courant écologique des Gorges du Taubenloch. À Lyss, nous utilisons un système de refroidissement par les eaux souterraines pour refroidir les centres de calcul», explique Markus Blösch, CTO et homme de la première heure chez netrics. Le système de refroidissement par les eaux souterraines utilise la température naturellement fraîche de ces dernières pour assurer le refroidissement du centre de calcul.

La société informatique élabore actuellement un plan de mesures avec l’aide d’un conseiller d’ESB pour déterminer comment optimiser la consommation d’énergie et augmenter l’efficacité énergétique. netrics ne recule d’ailleurs pas devant les investissements à réaliser dans ce sens. Blösch: «Nous réussissons quand même à rester concurrentiels avec nos prix et nous savons convaincre de plus en plus souvent les clients, grâce entre autres à notre positionnement en faveur de la durabilité.»

Ce que Markus Blösch apprécie dans sa collaboration avec ESB, c’est la vaste expérience de ce dernier, sa compétence, ses prix équitables ainsi que sa proximité à la clientèle. La stabilité élevée du réseau électrique d’ESB le convainc également: «En 14 ans, netrics n’a dû pallier que deux fois des coupures d’électricité en recourant à des groupes électrogènes de secours. Une belle performance!»

À propos de l’entreprise

netrics est pionnier sur le marché CLOUD suisse et il est connu comme fournisseur leader de services gérés, opérant pour le compte de clients nationaux et internationaux. Avec le rachat de la société in4U AG en juillet 2015, les effectifs du personnel, le savoir-faire et le portefeuille de prestations de l’entreprise se sont encore élargis. Les compétences clés de netrics comprennent, outre les services CLOUD éprouvés et les centres de calcul, désormais aussi des offres dans le domaine de la délocalisation complète des services informatiques. Près de 60 collaborateurs aux sites de Zurich, Bienne et Lyss fournissent des prestations dédiées aux entreprises, fabricants de logiciels, intégrateurs systèmes et fournisseurs de services internet.
www.netrics.ch